Présentation de la 1ère conférence du think tank Fini Sêse

La Fondation Centrafricaine pour la Paix et la Démocratie, dont Monsieur Yvon Kamach est président-fondateur, lance le think tank Fini Sêse (Terre Nouvelle) www.paix-democratie.org en partenariat avec la Fondation Joseph Ichame Kamach.
Il a pour objet de produire et diffuser des solutions politiques pour le progrès social et la promotion de la démocratie en République Centrafricaine, en Afrique et à l’international.


Sa première conférence-débat se déroulera samedi 12 avril 2014 à Montpellier et s’articulera autour de la question suivante : « La pensée politique de Barthélémy Boganda peut elle contribuer à la résolution des crises actuelles en République Centrafricaine ? »

En effet, 55 ans après la disparition de son père fondateur, la nation centrafricaine vit des heures très sombres et cherche de nouveaux repères pour avancer.

Véritable incarnation des valeurs républicaines, Barthélémy Boganda a construit les fondations du pays autour de la devise « Unité, Dignité, Travail ». Des valeurs essentielles auxquelles il faut rattacher le principe « Zo kwe zo » rappelant que tout homme en vaut un autre.

Galvaudée bien souvent par les hommes politiques et très mal connue par la jeunesse centrafricaine, la pensée de Barthélémy Boganda semble pourtant d’une étonnante modernité à l’heure de reconstruire le pays…


Le think tank Fini Sêse (Terre Nouvelle) se propose donc de donner la parole à différentes personnalités pour engager le débat.
Faustin Zameto, homme politique et coordonnateur du Collectif des Oubanguiens (CDO), Dr Alain Lamessi, psychologue et écrivain, ancien directeur de cabinet à l’Assemblé, Charles Armel Doubane, ancien ministre et ancien ambassadeur auprès des Nations Unies et Marie Reine Hassen, économiste centrafricaine, ancien ministre et candidate aux élections présidentielles en 2015, interviendront alors chacun autour de la thématique proposée.
La journée se terminera par une table ronde permettant le débat des intervenants avec nos invités, parmi lesquels Jean-Pierre Guerekpidou, Vice-Président du MESAN (Mouvement de l’Evolution Sociale en Afrique Noire), Vincent Mambachaka, opérateur culturel, et Anicet Dologuelet, Président du Parti l’Union Pour le Renouveau Centrafricain (URC) et candidat aux élections présidentielles en 2015. 

Découvrez le programme sur le site du think tank et rejoignez-nous pour cette belle journée d’échanges. 

Posted on June 23, 2014 .

Rencontre avec Thomas Brun, Ambassadeur de la Fondation Joseph Ichame Kamach

Thomas BRUN

Thomas BRUN

La parole est donnée à Thomas Brun, en sa qualité d’Ambassadeur de la Fondation Joseph Ichame Kamach.

Thomas Brun :
« La Fondation est l’œuvre de Joseph Ichame Kamach qui, durant toute son existence, a tenu à faire profiter la République Centrafricaine de la réussite de son groupe. C’est d’abord la question environnementale qui a été au cœur de sa réflexion. L’activité humaine étant souvent préjudiciable à l’environnement, il a jugé qu’il était du devoir des entreprises d’assurer l’avenir des générations futures en protégeant la planète.


Le Groupe Kamach a donc été parmi les premiers en Afrique centrale à prendre en compte la sauvegarde de l’environnement.
Aujourd’hui, la continuité de la Fondation est assurée par ses fils, Thierry, Erick et Yvon, ainsi que par son épouse, Madame Thérèse Kamach, qui la préside.

Depuis avril 2013, les objectifs de la Fondation reposent sur quatre axes :
- l’éducation
- la santé
- l’environnement
- les personnes vulnérables.

Dans le domaine de l’éducation, la Fondation soutient la construction de complexes scolaires et de centres culturels, tout en contribuant à la distribution de fournitures. Plus généralement, elle participe à des programmes d’apprentissage, de formation et d’alphabétisation. 

Au niveau de la santé, les efforts de la Fondation se concentrent sur la lutte contre les maladies cardiovasculaires. Il s’agit également de créer et soutenir des centres hospitaliers, des maisons de retraite, des centres pour handicapés, etc. 

L’environnement est toujours une préoccupation majeure pour la Fondation. La lutte contre la pollution et la dégradation des terres font ainsi partie des actions les plus importantes. 

Enfin, en ce qui concerne les personnes vulnérables, la Fondation assiste les individus en situation d’exclusion et de détresse sociale. Elle participe ainsi au soulagement des populations centrafricaines qui sont touchées par les différentes crises que traverse le pays.

Pour obtenir des résultats dans chaque domaine, la Fondation mène de nombreuses opérations sur le terrain et conclut des partenariats avec des organisations internationales susceptibles d’apporter leur aide aux populations de République Centrafricaine ».

Thomas Brun : Ambassadeur de la Fondation Joseph Ichame Kamach, est conseiller en communication. Il dirige le cabinet Emineo Conseil & Formation à Casablanca. -

Posted on June 23, 2014 .